Les études

Les projets de parcs éoliens sont conditionnés par la réalisation d’une étude d’impact, tel que l’impose la réglementation des installations classées pour la protection de l’environnement (ICPE). Cette étude d’impact porte sur différents volets biodiversité, acoustique, paysage.

Dans le cadre du développement de son projet éolien, Voltalia s’est associé à plusieurs bureaux d’études expérimentés pour mener à bien cette mission. Cette étude est indispensable pour l’obtention du permis de construire et de l’autorisation d’exploiter, délivrées par les services de l’Etat.

Retrouvez le détail des études ci-dessous.


L'ETUDE PATRIMONIALE ET PAYSAGERE (ETD)


ETD


ETD réalise l’étude paysagère et la synthèse de l’étude d’impact, Depuis 2002, ETD contribue activement à la transition énergétique. ETD est prestataire d’études pour les développeurs, financeurs et opérateurs de l’éolien et des énergies renouvelables.

Ayant accompagné et étudié plus d’une centaine de projets (production prévisionnelle, études d’impact, études paysagères, dossiers d’autorisation ICPE…), ETD justifie d’une expérience reconnue, notamment dans les domaines éolien et photovoltaïque.

Près d’une centaine de collectivités ont également fait confiance à ETD pour leurs études territoriales (développement des énergies renouvelables, diagnostics GES ou plans climat).

ETD compte aujourd’hui un effectif de 8 ingénieurs et chargés d’études et est implanté à Brest, Roanne et Amiens. ETD intervient sur toute la France.


SITE WEB: ETD ENERGIES



Lors du développement d’un projet éolien, la problématique paysagère est primordiale, elle est abordée dans l’étude d’impact sous la forme d’une étude spécifique: «étude du paysage et du patrimoine».
Ses objectifs principaux sont de:

⦿ faire un état des lieux structuré des qualités/sensibilités patrimoniales et paysagères du territoire;

⦿ déterminer si le paysage considéré peut accueillir des éoliennes et de quelle manière;

⦿ composer un projet d’aménagement de paysage;

⦿ mesurer les effets visuels produits;

Pour la réalisation de cette étude, des paysagistes indépendants sont sollicités pour définir la meilleure insertion possible du parc éolien dans le paysage. Des simulations visuelles, intégrant des photomontages depuis des points de vue précis, sont réalisées afin de déterminer quels seront les emplacements susceptibles de créer le moins d’impacts.

Téléchargez la synthèse de l’état initial de l’étude paysagère :







LES ETUDE ENVIRONNEMENTALES (Envol Environnment)




ENVOL Environnement est chargée de l’étude d’impact sur la faune et la flore, Créé en 2007, ENVOL Environnement est un cabinet d’expertises naturalistes fort de 18 personnes aux profils diversifiés, qui réalise les volets faune et flore des études environnementales. Le siège social est localisé à Wasquehal (59290) dans la métropole lilloise, et une antenne a récemment été créée à Dijon.


SITE WEB: ENVOL ENVIRONNEMENT



Les impacts des parcs éoliens sont variables selon les caractéristiques de chaque projet, les espèces considérées, les milieux naturels et humains dans lesquels les oiseaux et chauves-souris évoluent, ou encore les infrastructures aériennes existantes aux alentours.

Les impacts d’un parc éolien sont forts en phase travaux, et sont ensuite modérés pendant l’exploitation des éoliennes et le démantèlement.

Pour chaque projet éolien, une étude d’impact analyse ces effets potentiels au regard des particularités des espèces présentes sur ou à proximité du site envisagé (comportement, habitudes de déplacement, alimentation, nombre d’individus, types d’habitats), afin de déterminer les impacts potentiels.

Les études sur l’avifaune identifient toutes les espèces, leurs activités, ainsi que le tracé de leur trajectoire migratoire. Les résultats permettent de déterminer au mieux l’implantation des éoliennes et leur disposition les unes par rapport aux autres. L’implantation d’éoliennes sur des sites reconnus sensibles est évitée. Un suivi environnemental est également mis en place au cours des trois premières années de fonctionnement du parc puis tous les 10 ans.

Pour adapter le projet éolien au mieux et le plus tôt possible, l’analyse des impacts potentiels permet, suivant la doctrine publique: « Eviter-Réduire-Compenser », de définir les mesures de nature à:

⦿ éviter les impacts: choix du site, localisation précise des éoliennes, des zones de travaux, travaux hors des périodes de nidification

⦿ réduire les impacts: adapter les périodes de travaux, réduire l’espace occupé dans des milieux naturels, positionner les éoliennes pour éviter de faire obstacle aux déplacements des espèces, reconnecter des réseaux de haies

⦿ compenser les éventuels impacts résiduels notables qui doivent rester exceptionnels; création ou restauration de milieux d’intérêt écologique, par exemple.

Téléchargez la synthèse de l’état initial de l’étude écologique :







L'ETUDE ACOUSTIQUE (Venathec)




Venathec assure l’étude d’impact acoustique.

VENATHEC est un bureau d’études acoustique créé en 1999 à Vandœuvre-lès-Nancy (Meurthe-et-Moselle).

L'entreprise est devenue en 17 années de croissance le leader de l’ingénierie acoustique et vibratoire en France, reconnu pour son expertise, sa capacité d’innovation et sa présence nationale grâce à 14 agences commerciales et techniques réparties sur l’ensemble du territoire français. VENATHEC compte aujourd’hui 65 collaborateurs et est spécialisée dans 7 pôles d’activité : Industrie, Parcs Eoliens, Environnement, Architecture, Aéroport, Sonorisation et Vibration.

Venathec a étudié plus de 700 parcs éoliens en réception et en développement, sur 14 pays.


SITE WEB: VENATHEC



Les éoliennes sont soumises à la législation des Installations Classées pour la Protection de l’Environnement (ICPE) qui fixent les mesures propres à prévenir les impacts sur l’environnement et le voisinage: obligation générale d’implantation des éoliennes à plus de 500 mètres des zones destinées à l’habitation, niveau de bruit incident fixé par l’arrêté préfectoral d’autorisation (+3dB la nuit et +5dB le jour par rapport au bruit ambiant.

Élaboration de l’état initial sur site
Des mesures, à l’aide de sonomètres placés au pied des habitations les plus proches du futur parc, ont été réalisées en avril 2017. Le vent est également mesuré sur site à l’aide du mat de mesures situé sur la commune de Marly-sous-Issy. Ceci permet ensuite d’associer les mesures acoustiques avec les mesures de vent, afin d’établir la corrélation entre le niveau de bruit ambiant et le niveau de vent (celui-ci entraînant en général un bruit ambiant plus important dû aux bruits de feuilles, etc.).

Prévision de l’impact sonore du parc éolien
Grâce à une cartographie de l’état initial acoustique, le bureau d’étude est en mesure d’étudier l’impact sonore du projet éolien. Ceci est fait à l’aide d’un logiciel spécialisé, modélisant la propagation sonore dans l’environnement. En positionnant précisément les éoliennes par rapport aux habitations, et connaissant les émissions acoustiques des éoliennes en fonctionnement, il est possible d’évaluer combien de décibels le parc éolien génèrera au niveau des habitations les plus proche. Ce qui permet de calculer l’émergence (c’est à dire la différence entre le niveau de bruit avec parc en fonctionnement et le niveau de bruit parc à l’arrêt), qui doit toujours rester sous 3dB la nuit et 5dB le jour. Si nécessaire, des actions correctrices (arrêt ponctuel ou freinage des machines) sont imposées afin de respecter la réglementation.

Vérification de l’impact sonore lors de l’exploitation
Après installation, nos parcs éoliens font l’objet d’une campagne de mesure de réception, afin de vérifier et valider la conformité, et au besoin, adapter le plan de gestion du parc.

Téléchargez la synthèse de l’état initial de l’étude écologique :