L'éolien

POURQUOI L'ÉOLIEN


Énergie inépuisable basée sur l’utilisation ancestrale du vent, l’éolien produit une électricité propre et sans émission de gaz à effet de serre. C’est une technologie parvenue aujourd’hui à maturité avec un développement continu ces dix dernières années.

Au-delà de ses atouts environnementaux, l’éolien permet de créer de nouveaux emplois liés aux métiers de la construction et de l’exploitation-maintenance. Il contribue également au développement économique local.

Selon l’Observatoire Eolien Bearing point 2017, la région Bourgogne-Franche-Comté recense 860 emplois éoliens répartis comme suit sur la chaîne de valeur :




L'ÉOLIEN EN BOURGOGNE


Avec une consommation électrique 11 fois supérieure à sa production, la région Bourgogne a enclenché depuis près de dix ans une réorientation stratégique afin de répondre à la demande tout en garantissant une énergie propre et inépuisable. Avec une production de plus de 2770 GWH en 2016, dont 28% sont assurés par l’énergie éolienne, la région vise 100% de la consommation domestique grâce à l’énergie du vent d’ici 2020.

Extrait du bilan électrique 2016 pour la région Bourgogne-Franche-Comté (RTE)

En 2012, les régions Bourgogne et Franche-Comté ont validé des Schémas Régionaux Éoliens (SRE) ayant pour objectif de définir des zones favorables au développement de l’éolien, c’est-à-dire qui concilient les objectifs énergétiques avec les enjeux environnementaux.

Ces deux schémas ont fixé respectivement des objectifs de 1500MW et 600MW éoliens pour un total de 2100MW.

En octobre 2017, environ 569MW éoliens ont été installés, et 99MW sont estimés en construction.


LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE


La « Loi de la transition énergétique pour la croissance verte » a été promulguée le 18 août 2015, au bout d’un processus qui aura duré plus de 2 ans.

Les objectifs fixés dans la loi sont ambitieux. Celle-ci prévoit de réduire les émissions de gaz à effet de serre de 40 % entre 1990 et 2030 et la consommation énergétique finale de 50 % en 2050 par rapport à 2012. Mais aussi de diminuer la consommation énergétique finale des énergies fossiles de 30 % en 2030.

Elle prévoit surtout de porter la part des énergies renouvelables à 23 % de la consommation finale brute d’énergie en 2020, et à 32 % en 2030 et de réduire la part du nucléaire dans la production d’électricité à 50 % à l’horizon 2025.

Plus récemment, par l’arrêté du 26 avril 2016, le gouvernement a fixé les objectifs de développement des énergies renouvelables qui sont pour l’éolien terrestre de 21 800 MW à 26 000 MW d’ici 2023.

La capacité éolienne cumulée en France représente 12 065,3 MW au début de l’année 2017.